2020, premier matin…

Nous sommes le 1er janvier, la maison de campagne est silencieuse et endormie. Les copains motards profitent du calme et de l’alcool encore infusant dans leurs veines pour se régénérer sous leur couette.

Moi je me prélasse avec mon fils dans la salle de jeux tout en tapant ces lignes. Et dans mon ventre, il y a ce bébé alien qui s’agite dans tous les sens, il commence à être à l’étroit là-dedans…

(suite…)