Le Morning Ride !

Le Morning Ride !

Wa-ou ! Faut que je vous parle de quelque chose qui m’est arrivé ce matin… Une petite folie, un joli pied-de-nez à la foule parisienne, un pur moment de plaisir, entre nous…

Le Morning Ride est un rendez-vous matinal que se donnent régulièrement quelques parisiens un peu frappés et surtout très passionnés… Il pique les yeux, le réveil qui retentit à 5h15 ! On se glisse sous un filet d’eau chaude, et on enfile ses plus confortables et chaudes fringues.

Un café et un bol de céréales plus tard, il est temps de se mettre en roue dans la nuit sombre, emprunter le périph’, suivre une Harley customisée – tiens, tiens, où va-t-il le coquin ? -, et le retrouver parmi une vingtaine d’autres motos, Porte de Saint Cloud, devant une brasserie, elle bien réveillée!

Je retrouve alors des têtes connues, de récents « amis Facebook », et des bouilles nouvelles. C’est ça le miracle des réseaux sociaux : un meneur organise, planqué derrière son ordi, un évènement improbable, il motive quelques oseurs, et au bout de plusieurs sessions, fédère plein de curieux et convaincus ! 

C’est ainsi qu’à 7h, nous arpentons une capitale obscure et mystérieuse. Les monuments sont à peine visibles, les voitures encore loin de nous enquiquiner, et notre bande de motards est au taquet. Le Diavel du boss est sagement suivi par quelques autres Ducat, Triumphs, Harleys, et même deux Royal Enfield. Une BMW et de rares japonaises agrémentent ce très beau groupe. L’élégance des pilotes se lit dans leur conduite comme dans leurs mots, une fois le casque au bras. On a là un groupe bien cool, convivial, déjanté, mais toujours courtois. Et ça fait du bien.

On se regarde, se double, se sourie. La température est clémente, les motos font un boucan d’enfer et la vie est belle.

Notre escapade nous amène le long des quais, au plus près des berges, dans certaines belles avenues illuminées de vibrants et étoiles, nous parachute devant le Louvre, … et nous ramène dans les beaux quartiers, à Trocadéro, pour profiter de l’aube. Petit déjeuner au fastueux Café Kleber… et en route pour le travail. Il est 9h déjà.

Quand on y pense… N’est-on pas émerveillé des ressources que l’être humain peut puiser une fois habité par l’amour et le feu sacré ?

Pourtant, on n’est pas vraiment gâté côté éléments naturels à Paname. Pas de virolos accessibles en moins d’une demi-heure d’autoprout, pas de montagnes ni chemins à portée de main, zéro air pur immédiat…

Que de la ville, du brouhaha, des voitures et MP3 en veux-tu-en-voilà, du tout-droit, des feux, de la pollution… Et malgré ce contexte totalement défavorable, on parvient à prendre son pied et rouler (presque) en toute impunité, en optant pour le Morning Ride !

Métro Boulot Dodo ? Nous c’est plutôt Moto Boulot Moto, même la nuit, on la raccourcit pour rouler dans Paris !

C’était la dernière de l’hiver apparemment. Vous en êtes sûrs les Tricoteurs (groupe Facebook restreint) ? En tout cas comptez sur l’assentiment à 100% de Kiss’n Vroom pour ces rides de passion. On salue cette chouette initiative et on en redemande !

Crédit photos : Mathieu Legrand, Gilles Fabre, Alain Vales