Emplette à paillettes !

Emplette à paillettes !

Malheureuse parisienne d’avril que je suis, au milieu des nuages, de la pluie.
Se réveiller aux aurores et sourire, puis regarder par la fenêtre et souffrir.
Satané temps, tu n’auras pas ma peau ! Je te défierai, moi et ma moto !

Je prends donc ma belle Royal Enfield de l’hiver. Ah elle m’en a joué des tours la vilaine, me gardant rarement en selle… Mais peu importe, je continue de la chevaucher. Et en ce samedi, veille de Pâques, pluie battante et froid de canard, je me dirige vers la Grande Armée.

Qui va piano, va sano e va lontano. Me voilà devant l’antre du motard bobo, Vintage Motors 🙂 Cette petite boutique regorge de trésors. Chaque article mis en scène, vaut de l’or. Et puis je suis toujours accueillie comme une princesse. Franck et Romain cet après-midi m’ont redonné la pêche.
La plupart des nanas font du lèche-vitrine et raffolent de shopping, c’est aussi mon cas ! Sauf qu’en plus des robes, vestes, chaussures et sac, aujourd’hui, c’est opération casque.
Ce n’est pas comme si je rêvais de lui depuis sa sortie ! Et là, moult bourrasques et averses plus tard, je me décide à prendre un intégral.
Eh oui, vous ne le savez pas, mais mon gros Shoei, je le garde pour les vraies balades loin de la capitale, avec la Ducat’. Au quotidien avec la Royal, j’assume mon DMD Tattoo Stars.
Mais je suis lasse d’avoir en permanence la goutte au nez et son bout tout rouge. C’est là qu’intervient le Bullitt de Bell. Looké et caréné comme il faut, il se décline en plusieurs couleurs dont le bleu indigo, le “Blue Flake” comme ils l’appellent. Moi il me fait de l’oeil depuis des mois. Donc en rentrant chez Vintage Motors, je savais le craquage proche.

Une énième et ultime fois, je demande à l’essayer. En M bien sûr, les petites tailles n’étant jamais en stock, ou si elles le sont, c’est pour quelques jours. Après, c’est sur commande uniquement. Et c’est tant mieux, l’attente étant un puissant catalyseur d’excitation et de bonheur.
Une fois prisonnière de ce joyeux casque, je m’observe sous toutes les coutures. Y a pas à dire, il va à merveille avec mon jean, mon écharpe multicolore et mon blouson gay-friendly. Ce bleu indigo pailleté est tout simplement à tomber.
On se croirait en vacances, avec l’envie de le laisser au bord de l’eau, sublimé par le soleil, et retrouver ce même bleu en plongeant dans la mer et le ciel. Je pense déjà aux prochaines virées, le visage en sécurité et le champ de vision évasé. Le Bullitt permet de voir bien, large et loin. Il a une ouverture telle que le visage est à découvert, mais à l’abri de la visière et de la mentonnière. On se croirait revenu au temps des 70’s, liberté et plaisir illimités !

Justement, niveau insonorisation et aerodynamisme, il ne doit pas être efficace sur autoprout, mais peu importe, je ne m’y aventure jamais ou presque, préférant les itinéraires bis et les petites routes bucoliques. Si vous voulez plus d’infos techniques, allez voir le test très intéressant et complet de 4h10 !

Ce casque est beau, très confortable, homologué et a des finitions soignées.
Le tout pour un prix avoisinant les 400 €.

L’annonce du tarif me fait quand même revenir sur terre. Mais je suis conquise, depuis des mois comme précédemment dit. Alors, à l’ancienne, je laisse mon numéro assorti d’un acompte, et je sors du shop, heureuse mais un peu frustrée de revêtir à nouveau le DMD.
Trop hâte de recevoir le coup de téléphone de Romain, et revenir chercher mon précieux bien.

A la prochaine les amis, pour de nouvelles emplettes à paillettes 🙂