Street Portrait #62  Jeanne

Street Portrait #62
Jeanne

Nom / Surnom
Jeanne alias « La motarde de Dijon » sur les réseaux sociaux… 😜

Sur quoi roules-tu ? La moto de tes rêves ?

Un scooter Honda SH 125 pour aller au travail et une magnifique Triumph 900 Street Cup pour les sorties plaisirs.

De 2001 à 2006 j’ai roulé en Suzuki SV 650N. Après 11 ans sans moto, j’ai racheté une SV parce que j’avais besoin de reprendre confiance avec une moto que je connaissais.

Huit mois plus tard je m’en séparais pour acheter ma belle Triumph ! Aujourd’hui c’est surtout devant certaines prépas que je rêve. Mais je lorgne aussi pas mal du côté de Royal Enfield 🤩

Où habites-tu ?
Dois-je vraiment préciser ? 😁

Quel est ton job ?
J’ai passé 15 ans à m’habiller en kaki, puis la dizaine suivante à travailler dans le domaine du transport routier de marchandises et enfin celui de l’eau. Actuellement je fais un break professionnel afin de me former au métier de sellier-maroquinier. C’est une formation très épanouissante et il était temps que je redonne du sens à ma vie. J’ai pas de plan pour l’avenir et dans un premier temps je retournerais sans doute à mon poste, mais avec quelque chose en plus et surtout un savoir qui me permettra de me confectionner quelques accessoires pour moi et ma Street Cup 😀

Comment définirais-tu ton « riding style » ?
Une vraie flâneuse ! Une motarde du dimanche qui roule cool. J’aime partir à la journée, la plupart du temps en solitaire, afin de découvrir ma région et ses environs. Soit au feeling ou bien je trace ma route en privilégiant les axes secondaires. Je n’ai pas de GPS, je travaille à l’ancienne avec carte et itinéraire scotchés sur le réservoir. Souvent le retour est improvisé, alors il m’arrive parfois de « me perdre », mais ça fait aussi partie du charme de la balade !

Ton souvenir à moto le plus mémorable ?
Lorsque j’habitais Toulouse, avec des copains motards, on est partis un We en Espagne sur un circuit (?). On avait planté nos tentes sur un rond point de misère rempli de caillasse et à 100m des festivités. Entre l’ambiance bikers alcoolisés, les bass qui crachaient et les concours de burns, la nuit fut assez chaotique ! Ce qui rend d’autant plus le souvenir mémorable.

Ton/ta super acolyte de virée ?
Je la cherche encore ma super copine de route ! D’ailleurs si tu me lis… 😉

Une adresse motard friendly à recommander ?
J’adore les concessions Royal Enfield, elles ont vraiment une identité propre, l’ambiance, la déco, c’est vraiment sympa. Je trouve aussi qu’il y a plus de choix dans les fringues ou accessoires qu’on n’a pas forcément dans nos concessions respectives (du moins pour les femmes). D’ailleurs si vous êtes de passage dans le secteur, allez faire un tour à l’Atelier Orange Mécanique dans le 71. Le gérant, très sympa et qu’on sent passionné, n’hésite pas à quitter son atelier pour venir prendre le temps de discuter avec vous.

Quel est le meilleur conseil moto que l’on t’ait donné ?
Étant une vraie quiche en mécanique, j’aimerais beaucoup prendre des cours dans ce domaine (au moins de base). Alors tous les conseils prodigués à ce sujet et de manière générale sont bons à prendre. Je sollicite parfois les membres d’un groupe Facebook (*) dont je fais partie. Ils m’aident en toute bienveillance – mais non sans humour – à me dépatouiller des situations 😊

* Triumph Modern Classics « France Groupe »